Applications / Visites virtuelles / News
Vidéo 360° : Premiers essais de la caméra Gopro ‘Fusion’

Publié le 24 novembre 2017 par Jean-Louis FOURTANIER
Gopro a sorti en 2016 une caméra 360° qui assemble et synchronise 6 caméras 'Héro-4'. Des résultats d'excellente qualité, mais une caméra relativement lourde, onéreuse, et complexe. Un nouveau modèle vient juste de sortir, la 'Fusion', qui n'a aucun de ces défauts, mais jusqu'à quel point a t'elle hérité des qualités de sa grande sœur?

Les essais qui ont servi de support à cet article sont une première approche, un ‘dégrossissage’ pour nous donner une idée des possibilités de cette caméra GoPRO-Fusion dans le cadre d’une utilisation professionnelle, en appui et en complément de la caméra Gopro-Omni.

Côté matériel…

La GoPro-Fusion a un point commun avec toutes les caméras 360 que nous avons essayées : on ne sait pas par quel bout la prendre! Ce qui n’a pas grande importance parce qu’avec un angle de vue de 360°et du nadir au zénith, il est difficile d’imaginer par où on pourrait la tenir. On ne sait pas non plus comment la poser sans risquer de rayer un objectif ou de la voir basculer. Le réflexe à adopter est de toujours la poser dans son étui, d’ailleurs fort bien fait pour protéger la caméra, même si elle est attachée à un trépied ou à une perche.

La GoPro-Fusion est d’ailleurs livrée avec un mini-trépied qui peut aussi bien  servir de mini-perche, de selfie, ou de poignée  de prise de vue. Cela évite des achats supplémentaires, ce qui est appréciable!

Au chapitre des matériels, ajoutons que si on utilise la Fusion au maximum de sa résolution (5K), la batterie tient une heure avant de crier ‘recharge!’. Côté enregistrement,  des cartes SD de 32 Go (il en faut 2) contiennent également une heure de film 5K

 

Mise en service : Couplage au smartphone

Pas de surprise pour ceux qui ont déjà une caméra Héro 4, 5 ou 6 : la méthode la plus pratique pour commander cette caméra GoPro-Fusion est d’utiliser un smartphone ou une tablette avec l’application ‘GOPRO’.  Et l’Apple Watch est aussi de la partie, ce qui bien pratique. Ceux et celles qui ont essayé de déclencher leur caméra tout en faisant du ski, du vélo, de la course à pied ou du paddle seront certainement de mon avis! Bien sur, on peut aussi utiliser une télécommande GoPro, mais celles que j’ai ont la fâcheuse habitude d’être à plat quand je veux m’en servir.

 

Ceci servant de transition avec le fait que cette caméra est étanche.

Les essais : paramètres mesurés

Rappelons encore que  nos essais ne sont qu’une première approche. Nos premiers tests ont surtout porté sur ce que la GoPro-Fusion est capable de faire lorsqu’on l’utilise pour des productions de qualité professionnelle.

En vidéo 360°, les critères de qualité ne se limitent pas aux qualités photographiques : résolution, grain, couleurs, netteté, contraste… tout est important mais on doit aussi tenir compte de critères moins classiques comme les effets de parallaxe, les problèmes de stabilisation, et de paramètres inattendus comme le temps effectif de tenue des batteries, la surchauffe, l’encombrement, la complexité de  mise en œuvre, le temps de post-traitement…

Méthodes de mesure.

Pour cette première série d’essais, nous avons simplement utilisé la caméra GoPro-Fusion en situation normale de prise de vues en extérieur dans différentes conditions de lumière, en plans fixes et en mouvement. En parallèle et à titre de comparaison, nous avons également pris les mêmes séquences avec une Omni.

 

Mesures de qualité d’image : Pour que les mesures ne soient pas affectées par les problèmes liés à la compression des films mp4, toutes les prises de vues ont été traitées en utilisant des codec ‘Prores’, et les comparaisons portent sur des images exportées des vidéos 5k. Ceci nous permet de mesurer visuellement les qualités et défauts des prises de vues.

Mesures dynamiques : Ces mesures concernent notamment la stabilisation et la parallaxe.Des vidéos correctes en plan fixe peuvent présenter des défauts lorsque la caméra se déplace. Les échantillons de vidéos 360 des essais ont été montés et le résultat est visible sur notre serveur en suivant ce lien.

Mode de fonctionnement de la caméra / Logiciel associé.

La caméra Fusion enregistre simultanément les deux films vidéo pris par ses deux objectifs fisheye. Elle ne fait en temps réel que les traitements photographiques de toute caméra conventionnelle. Tous les traitements  de ces films sont faits après prise de vue : Gopro fournit  à cet effet un programme effectuant tous les pré-traitements pour obtenir des séquences prêtes à être montées : c’est ‘Fusion Studio’.

Fusion Studio est simple à utiliser : tout-ou-presque est pré-réglé. Il présente un aperçu de ce qui a été filmé, on indique la portion de film à traiter, et il fait sans poser de question les traitements de base qui fournissent un film, prêt à l’emploi ou prêt au montage.

Fusion Studio effectue donc des traitements complexes que sont …

  • l’assemblage des films (stitch, en français…),
  • la stabilisation,
  • l’homogénéisation des couleurs,
  • les traitements anti-parallaxe.

Ces traitements complexes sont effectués sans permettre d’intervention, ce qui est bien pour commencer, moins bien pour les pros. Cependant, le fait que ces traitements soient totalement faits en post production laisse espérer qu’une version plus contrôlable de ce logiciel sera prochainement disponible : la plupart des défauts relevés au cours de nos essais pourraient être corrigés avec des logiciels de post-production un peu plus paramétrables, à la manière de ‘Autopano vidéo’ qui donne toute sa puissance à la GoPro-Omni.

Au chapitre des grincements et des espérances, ajoutons que le temps de post-production est hyper-long. C’est le prix à payer pour la qualité du résultat, mais des procédés d’accélération seraient les bienvenus!

Les résultats

Il faudra me croire sur parole : les échantillons ci-dessous mesurent moins de 100×50 pixels, mais en réalité ce sont des images extraites de vidéos 5000×2500 pxl que nous avons utilisées. Pour les voir en vraie grandeur, vous devrez vous connecter sur le film en ligne (lien ci-dessus, avec un débit fibre pour un minimum de parasites de compression.

 

 

 

Plan fixe, temps couvert. Le test montre trois choses :

Pas de défaut visible de parallaxe : la caméra était à 5 centimètres de la barrière.

Bonne qualité d’image malgré le temps couvert,

Pas de défaut de raccord entre les deux objectifs. (la  caméra était face au lac, on ne voit pas de défaut sur les cotés.

 

 

 

Plan fixe, temps couvert, fort contraste entre sol et ciel

Ceci ne se voit pas sur cette imagette, mais dans cette configuration les détails comme des branchettes ou des feuilles fines disparaissent sur le ciel clair.

 

 

 

 

Plan fixe, beau temps.

Les couleurs sont bonnes, mais le défaut des branchettes qui disparaissent dans l’arbre sans feuilles sur fond clair est  visible sur l’image en vraie grandeur.

 

 

 

 

 

 

Déplacement à pied.

De façon statique, cette image montre un défaut d’homogénéisation des couleurs entre les deux caméras. Si on examine le résultat sur le film de test, on constate aussi que la stabilisation ‘pieton’ n’est pas aussi fluide que celle que donnerait un stabilisateur par gyroscope. la stabilisation  par logiciel de la caméra ‘Omni’ est bien plus fluide.

 

 

On peut espérer que les prochaines versions de Fusion Studio amélioreront ces deux défauts.

 

 

Déplacement  à pied et parallaxe.

On peut dire que la correction de parallaxe est quasi parfaite. En déplacement, la correction de parallaxe ne provoque pas de défauts secondaires. De ce côté, la GoPro-Fusion est supérieure à l’Omni pour laquelle la compensation de parallaxe provoque des flottements dans le décor lorsque la caméra se déplace par rapport aux objets proches. Pour résumer, on peut dire que la Fusion donnera de bons résultats dans le cas de tous les déplacements fluides : vélo, ski, moto, voile par mer calme…

 

 

 

 

 

Netteté et couleurs :

En haut, une  image extraite d’une vidéo Fusion. en bas, extraite d’une Omni. La zone noire de la Fusion provient de l’insuffisance du logiciel d’homogénéisation de Fusion studio.

Ceci mis à part, on peut dire que l’image de la fusion est de très bonne qualité, sans pour autant pouvoir atteindre les résultats de l’Omni qui filme en 8k.

 

 

 

 

 

 

 

En résumé…

La caméra Fusion donne de bonnes images 360° si on évite les situations difficiles de contre-jours ou de déplacements saccadés. La plupart des défauts que nous avons relevés pourraient probablement être atténués ou supprimés dans les prochaines versions de logiciels ou avec des logiciels plus sophistiqués.

 

Par sa facilité d’emploi et ses performances, elle constitue déjà un très bon complément à la caméra professionnelle ‘Omni’ pour toutes les prises de vues événementielles et sportives.

 

Suivez-nous sur Facebook



Dans la même catégorie

Un jeu d'enfant la visite virtuelle? Les dessous du 360°
Lire l'article


Toutes les catégories

Actualité multimédia
Applications mobiles
Visites virtuelles
ArtCODE/
49 rue de Silly
92100 - Boulogne-Billancourt
Nos antennes en régions :
ArtCODE/ Normandie
50100 - Cherbourg
ArtCODE/ Paca
83110 - Sanary-sur-mer
contact@artcode.fr
09 52 62 64 54